- La Psychomotricité -

La psychomotricité, quelles indications ?

(liste non exhaustive)

Indication

Pour un Bébé-jeune enfant :

➤ Motricité spontanée pauvre

➤ Retard du développement psychomoteur : Retournements, 4 pattes, position debout, marche...

➤ Troubles du tonus : Hypo/hyperTonie

➤ Troubles du comportement (sommeil, alimentaire, relationnel)

➤ Troubles sensoriels

➤ Trouble des interactions précoces

Bébé mignon rampant

Pour les enfants & adolescents :

➤ Maladresse récurrente

➤ Chute fréquente

➤ Difficulté d’attention, de concentration

➤ Difficulté de repérage spatio-temporel

➤ Motricités fine et globale 

➤ Troubles des apprentissages DYS

➤ Troubles (d’acquisition) des coordinations (TDC, TAC)

➤ Troubles du spectre autistique (TSA)

➤ Troubles du comportement (TDAH, colères, Inhibition, TOC…)

➤ Difficulté en graphisme (écriture, géométrie, soins des cahiers...)

➤ Difficulté de gestion des émotions

➤ Confiance et Estime de soi à travailler

➤ Fonctions exécutives (attention, planification, raisonnement, mémoire) déficitaires

Jouer avec des véhicules jouets

​Pour les adultes :

➤ Diffcultés d’équilibres, TDC

➤ Troubles visuo-spatiaux

➤ Rééducation post AVC

➤ Perte d’autonomie

➤ Travail sur l’Image du corps (AVC, grossesse)

Sourire d'affaires Femme

Pour les séniors :

➤ Difficultés d’équilibre, syndrôme post-chute

➤ Troubles consécutifs à un maladie neurodégénératives

(Alzheimer, Parkinson, maladie à corps de Lewy) : Mémoire, communication,

motricité fine et globale, repérage spatial et temporel…

Sourire homme d'âge mûr

Dans le cadre du handicap: Pathologies d’origine génétique (Ex: trisomie), maladies neuro-dégénératives, IMC,