- Bilan & Séances -

Bilan

Qu’est ce que c’est ?

C’est un acte prescrit par votre médecin, généraliste ou spécialiste, qui permet d’évaluer les fonctions et l’organisation neuro-psychomotrice globale de la personne. Il précède toute prise en charge en psychomotricité.

Ainsi le bilan est un « instantané » des retards, ou fragilités de l’enfant, et surtout de ses forces et compétences sur lesquelles s’appuyer pour travailler avec l’enfant sur ses difficultés. Il est donc caractéristique d’un moment de vie et de développement de l’enfant au moment de sa passation. Sa finalité est d’élaborer un projet de soin, consécutif à la demande initiale.

Important : Si vous disposez d’un bilan récent effectué par un/e confrère, merci de l’amener avec vous.

 

 

Pourquoi me l’a-t-on prescrit ou recommandé ?

C’est souvent un ensemble de signes observés chez l’enfant qui amène à consulter en psychomotricité. Ces signes peuvent faire l’objet d’inquiétudes des parents, mais peuvent aussi avoir été repérés par son enseignant, son professeur de sport, un médecin ou un autre professionnel de santé..

 

En voici quelques exemples :

Il est très maladroit, laisse tout tomber, et tombe lui même souvent (équilibre précaire),

présente des coordinations entre hémisphères ou œil/main précaires,

écrit parfois de la main droite, parfois de la main gauche,

se repère mal dans l’espace, dans le temps,

mal organisé, perd souvent ses affaires, en oublie d’autres à la maison,

présente une mauvaise régulation tonique (trop ou pas assez tonique)

a une écriture laborieuse et difficile, trop lente en classe,

semble déprimé, anxieux, en retrait, ou au contraire nerveux, hyperactif

a souvent le nez en l’air, et n’écoute plus : attention très fragile

présente un retard de développement tangible, tel qu’une absence de marche chez un bébé agé de 2A,

semble particulièrement sensible ou insensible au niveau sensoriel
(Par exemple : étiquettes qui « grattent », refus du contact, fascination pour la lumière ou fuite des endroits bruyants..)

 

 

Comment se fait-il ?

A l’aide de tests standardisés et étalonnés, qui permettent de mesurer les écarts à la norme des performances de l’enfant lors des épreuves, ou plus simplement: de situer les scores de l’enfant par rapport à ceux obtenus par sa classe d’âge.

Ces tests sont choisis selon l’âge de l’enfant, ses capacités si handicap, son profil…

 

Ce bilan avec tests normés et étalonnés, servira de base de comparaison lors d’un bilan postérieur: il permettra de quantifier une évolution de capacités psychomotrices (en gain ou en diminution), de compléter un dossier MDPH, et d’informer plus précisément les médecins référents coordinateurs, seuls à mêmes à poser un diagnostic en cas de handicap (type TDC ou Dyspraxie, TSA.).

 

Comment se déroule un bilan ?

Il comprend 3 étapes :

Première séance : Entretien approfondi avec les parents en présence de l’enfant, afin de retracer son histoire, aborder les différentes étapes de son développement et comprendre ce qui motive la demande de consultation en psychomotricité

 

2 ou 3 séances suivantes et sans les parents : Passation d’épreuves cotées et observations cliniques (Nombre de séances selon l’état de l’enfant, son âge, sa fatigue, ses capacités..)

 

Dernier RDV : Remise du bilan écrit explicité oralement, ainsi qu’une proposition éventuelle de prise en charge en psychomotricité, motivée par les observations qualitatives et quantitatives (résultats aux tests) durant la passation de ce bilan

 

Le bilan imprimé est remis aux parents et envoyé au médecin prescripteur.

Comme tous les actes de psychomotricité, il n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale, mais peut l’être éventuellement par votre mutuelle.

 

Comment comprendre les cotations des différents test utilisés ?

Il existe différentes unités dans l’univers des cotations.

Certains évaluent en Ecart-tytpe, d’autres en Percentiles, d’autres encore en Déviation standard.

Bien que différentes, ces catégories de notation ont des équivalences entre elles qui permettent de situer l’enfant par rapport aux enfants de sa classe d’âge.

Christine.png